Pour entreprendre le virage des médias sociaux

Virage 2.0 Virage 2.0

Derniers billets

SocialMedia Billboard – Des listes d’influenceurs par secteurs

clock
Portfolio item posted on Lundi, novembre 26th 2012 at 17 h 48 min
Bookmark and Share

SocialMedia Billboard (SMB) – Trois premières listes :

TOP 20 Journalistes/chroniqueurs (Presse, Radio/TV) Web/Techno au Québec 

Dans cette nouvelle section de mon blogue WordPress, je vous propose de partager mes listes personnelles d’influenceurs des médias sociaux. Ces premières listes ont été électionnées à partir de mes principaux comptes dans les réseaux populaires, et rendues accessibles (en temps réel) dans mon site grâce au nouvel API amélioré de PeerIndex.  

 Au cours des prochaines semaines, cette nouvelle section continuera d’évoluer, et j’utiliserai éventuellement d’autres outils (comme ceux de Klout, de Kred, d’Empire Avenue ou de Traackr, par exemple) pour dresser mes listes d’influenceurs, histoire de comparer. D’ailleurs, durant les derniers mois, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs de ces nouveaux outils, et je vous partagerai également mes observations et commentaires sur chacun d’eux.

Ce nouveau Social Media Billboard a donc pour objectif de regrouper des listes de professionnels reconnus dans les médias sociaux, provenant de tous les secteurs d’activités : de la finance au tourisme, de la santé à l’éducation, du sport à la culture, des entrepreneurs indépendants aux organismes sans buts lucratifs. Et, de les présenter sous forme de palmarès pour permettre d’identifier les influenceurs qui se démarquent le plus dans chaque domaine. Grâce aux API de ces outils, vous pourrez donc consulter l’évolution de ces listes en temps réel à chacune de vos visites sur le site.

Je vous invite donc à consulter régulièrement ces listes au fil des prochaines semaines, et à y contribuer pour les améliorer en ajoutant directement vos commentaires, et vos suggestions de nouvelles entrées.

La petite histoire des palmarès et l’empire des camelots!

Les palmarès, ou listes de classements (charts), ne datent pas d'hier. Au début des années 1900, elles ont largement contribué à ériger les fondements de plusieurs industries médiatiques et culturelles comme la télévision, la radio, le cinéma, la musique, et la littérature. (Lire : Comment définir l'influence dans les médias sociaux).

En fait, les palmarès sont apparus aussitôt qu'en 1894 avec le Billboard Magazine aux USA qui couvrait la popularité des foires publiques. À la même époque, avant que les premiers enregistrements phonographiques ne deviennent populaires en France, on compilait les ventes de partitions musicales imprimées. Les plus gros succès pouvaient s’écouler jusqu’à 400 000 copies, vendus par des camelots dans la rue.

Ceux qui savaient lire les partitions musicales retournaient souvent dans la rue pour y interpréter ces chansons, et vivre à leur tour de la musique. À la veille de la Grande Guerre, les spectacles des «chanteurs de rue» sont devenus très populaires, et occupaient littéralement les rues achalandées de Paris. C’était la naissance du show-business moderne avec les premiers palmarès de ventes de partitions, imaginée par un distributeur futé qui avait vu venir la popularité des «petits formats».

Le phénomène des «hit-parade» du magazine Billboard aux USA

 Aux États-Unis, au tournant du siècle, le magazine Billboard se concentrait sur des palmarès d’achalandage des activités du Bailey and Ringling Bros. Circus qui se déployaient à travers tout le pays. D’une ville à l’autre, ces palmarès servaient uniquement de levier promotionnel pour les ventes de billets. Mais, on s’est vite rendu compte que l’attrait de ces listes auprès du grand public pouvait également servir de levier pour d’autres secteurs d’activités.

En même temps, avec l’invention du gramophone et de la radio, la musique devint rapidement très populaire, et dès les années 20, avec les premières émissions populaires de Radiola en France, et de KDKA à Washington, aux USA, le magazine Billboard prit le virage musical qu’on lui connaît encore aujourd’hui. En fait, c’est en 1936 que le magazine américain introduisit son premier «Hit-Parade», suivi du «Music Popularity» au début des années 40. Et, en pleine heure de gloire d’Elvis, le Billboard publia enfin ses «Top Charts» avec les ventes de 45-tours et de fréquence radio.

Aujourd’hui, le magazine Billboard se déploie largement sur le Web, et continue d’être une source inépuisable de contenus sur l’industrie de la musique partout dans le monde. Dans le contexte actuel d’Internet et des médias sociaux, Social Media Billboard (SMB) se veut une version adaptée pour les professionnels des médias sociaux.

À l’ère des médias sociaux : des leçons à tirer des palmarès!

Si l’industrie de la musique a donné naissance aux premiers palmarès populaires, le phénomène ne lui est cependant pas resté unique. Les industries naissantes des médias et du show-business ont vite adoptés le pas de danse, et repris la recette du Billboard pour ériger de véritables empires financiers.

Les «mass-médias», comme la radio et la télévision, furent probablement les nouvelles grappes industrielles les plus fructueuses des années 40-50. À l’époque des «Mad Men», il fallait encore s’assurer du contrôle. Pour mesurer le succès d’une campagne de pubs ou de marketing, on calculait encore le ROI en espèces sonnantes. Aujourd’hui, on peut certainement tirer des leçons intéressantes de l’histoire des palmarès.

Qu’en pensez-vous ? Exprimez votre opinion, et partagez vos commentaires aves les autres lecteurs. Croyez-vous que les listes-palmarès peuvent constituer des leviers valables dans les entreprises et les professionnels ?

______________________

En attendant vos commentaires, je vous propose trois premières listes d’influenceurs du Québec, actifs dans les médias conventionnels :

1 – Chroniqueurs/CM (Community Managers) – Québec  - Radio/TV (Web/Techno)  

2 – Journalistes/blogueurs – Québec –  (Presse) – Web/Techno 

3 – Médias – Québec -(Imprimés/Web) –  Web/Techno 

One Response to “SocialMedia Billboard – Des listes d’influenceurs par secteurs”

  1. […] The TOP list of influencers gain value for marketers. Because they can more accurately identify influencers, according to specific business sectors, the TOP lists are proving increasingly popular with marketers. Targeted lists reveal the Holy Grail of brands that will not hesitate to monetize them. (See also on Virage 2.0: Social Media Billboard – Des listes d’influenceurs par secteurs.) […]

Leave a Reply