Pour entreprendre le virage des médias sociaux

Virage 2.0 Virage 2.0

experts

0

Les trois grands défis du marketing d’influence.

posted by Raymond Morin on Samedi, mai 31st 2014

Une étude d’Augure France

Par Raymond Morin

Au début de l’année, j’ai été approché par la firme de communications et de marketing digital Augure, en France, pour participer à une étude sur le marketing d’influence.  Cette vaste étude, réalisée auprès de plus de 600 professionnels du marketing et des communications dans le monde, a permis de cibler les principaux enjeux des entreprises et des organisations face au marketing d’influence dans les médias sociaux.

defi-marketing-influence-686x182Dans un article paru en février, Arnaud Roy fait ressortir les statistiques les plus probantes de l’étude, et identifie les trois grands défis qui attendent les attendent les entreprises et les organisations qui adoptent le marketing d’influence dans leurs campagnes :

61 % : identifier les influenceurs pertinents pour leurs marques et leurs campagnes,

56 % : attirer l’attention et développer une relation durable avec les influenceurs,

44 % : mesurer et évaluer le ROI des actions de marketing d’influence,

Les résultats diffèrent selon la langue et le type d’entreprises. Par exemple, pour le marché anglophone (71 % des répondants), le retour sur l’investissement demeure le principal défi. Il sera donc intéressant de comparer aussi les résultats selon les marchés. 39 % des répondants sont dans des marchés hispanophones, 32 % dans des marchés francophones et 29 % dans des marchés anglophones ou d’autres pays.

1 – Comment identifier les influenceurs pertinents pour sa campagne

L’article d’Arnaud Roy aborde directement cette question, et me cite : «Selon moi, il y a les macro-influenceurs (célébrités, experts, journalistes, vedettes), et les micro-influenceurs (employés, collaborateurs, clients-ambassadeurs). Pour simplifier, il y a ceux qui sont déjà bien établis, et ceux qui se révèlent à travers les médias sociaux. Mais, il faut toujours tout ramener à une notion de contexte : on n’est influent que dans certains sujets donnés

profil-influenceur-686x257Les résultats de l’étude révèlent en effet que seulement 9 % des répondants pensent qu’un score Klout élevé est un indicateur d’influence.

Et, lorsqu’on leur demande d’identifier ce qui permet d’identifier les influenceurs, près de 80 % (79 %) placent sa capacité de mobiliser des opinions et de susciter des réactions (l’écho ou résonance) en tête de lice, 73 % privilégient son potentiel d’audience et la taille de sa communauté (l’exposition ou reach), et 62 % priorisent son niveau de conversation et d’échanges sur un sujet donné (part de voix ou relevance). Dans ce sens, l’étude démontre que le «score social» n’a finalement qu’une importance relative face à l’engagement et la conversation.

Plus loin, l’article d’Arnaud Roy relève aussi les principaux indicateurs utilisés par les entreprises et les organisations pour mesurer l’efficacité de l’action des influenceurs dans leurs campagnes.  Les chiffres qui en ressortent vont dans le même sens ;

-       65 % des répondants calculent les mentions obtenues sur les blogues et les réseaux sociaux

-       51 % privilégient les partages des contenus à travers les réseaux sociaux

-       42 % visent d’abord le trafic entrant sur leur site ou leurs plateformes sociales

-       31 % priorisent encore le nombre d’opportunités commerciales générées

2 – Comment développer une relation durable avec les influenceurs

Avant d’entreprendre et de développer une relation professionnelle durable avec les influenceurs, il faut savoir quel canal utiliser pour interagir avec eux, et comment attirer leur attention.  À ce sujet, l’étude d’Augure France identifie quelques pistes intéressantes :

-       66 % des répondants privilégient le courriel

-       57 % utilisent Twitter

-       52 % commentent sur les blogues des influenceurs

-       38 % vont sur LinkedIn

-       29 % se tournent vers Facebook

-       11 % participent à des forums

-       9 % utilisent Google +

attentes-influenceurs-686x387Pour les professionnels du marketing, des communications et des relations publiques interrogés, les influenceurs se montrent plus réceptifs à tout ce qui leur permet d’améliorer la qualité de leurs contenus et de leurs interventions dans les médias sociaux, plutôt qu’aux bénéfices matériels (rémunération ou cadeaux) :

-   31 % : l’aide à la création de contenus

-   28 % : le partage d’infos exclusives et des contenus de qualité

-    16 % : la rémunération

-    12 % : les invitations et privilèges aux événements

-      9 % : les test bêta de nouveaux produits

-       4 % : les autres compensations diverses (cadeaux, échantillons)

Sur cette question, Arnaud Roy ajoute aussi mon commentaire : « Il faut qu’il existe une certaine cohérence entre le profil de l’influenceur et la demande de la marque.  Personnellement, comme je ne prendrai jamais la parole en faveur d’un produit ou d’un sujet que je n’assume pas, il faut qu’il s’établisse une certaine convergence entre les intérêts de la marque, et les miens. »

3 – Comment évaluer le ROI d’une activité avec les influenceurs

mesurer-influenceur-686x97Finalement, l’article d’Arnaud Roy souligne également quelques données très intéressantes de l’étude sur la préoccupation qu’accordent (encore et toujours…) les agences et les marketeurs au retour sur l’investissement.

collaboration-influenceurs-686x309

Dans un premier temps, il révèle pourquoi on fait appel aux influenceurs :

- 76 % pour le lancement d’un nouveau produit ou d’une nouvelle marque

-   57 % pour la promotion et la diffusion des contenus

-   50 % pour l’organisation d’événements et de webinaires

-   44 % pour la gestion de crises

-   22 % pour la communication corporative

L’étude d’Augure France détermine également, avec plus de précisions, les motifs et les raisons invoquées par les agences et les entreprises pour faire appel aux influenceurs.  Dans leurs communications de produits, les répondants estiment qu’ils peuvent obtenir les meilleurs résultats de leurs campagnes avec les influenceurs dans trois principaux secteurs, et à qu’à ce titre, ce sont les secteurs à privilégier :

-       55 % dans l’organisation d’événements

-       31 % avec les tests de produits

-       17 % avec les échantillons et les cadeaux

Parallèlement, les entreprises semblent compter aussi beaucoup sur l’impact des influenceurs dans leurs réseaux, pour amplifier leur message : 44 % déclarent même collaborer régulièrement avec différents influenceurs pour la rédaction et la co-création de contenus.

Toutefois, si les répondants déclarent que le retour sur l’investissement demeure une de leurs trois principales préoccupations, l’étude d’Augure France démontre en même temps que près de 70 % (69 %) de ceux qui ont pris le virage se révèlent satisfaits de leurs activités avec les influenceurs, tandis que les résultats passent à 80 % pour ceux pour qui ça fait plus de deux ans.  Les priorités des entreprises continuent donc d’évoluer.  Or, si le ROI reste encore une priorité pour les marketeurs, on sent que cette question commence à prendre moins d’importance.

En somme, l’étude d’Augure France démontre que la science du marketing d’influence dans les médias sociaux continue d’évoluer en maturité, et que les marketeurs et les entreprises intègrent de plus en plus les notions d’influence dans leurs campagnes.  Ils font désormais une distinction plus nette entre les influenceurs et les ambassadeurs.  Le ¨score social¨ ne représente plus autant d’importance à leurs yeux que la pertinence des interventions et la co-création de contenus.  Les relations durables et profitables avec les influenceurs et les ambassadeurs prennent le dessus sur le retour sur l’investissement.

Autant d’observations qui permettent de croire que le marketing d’influence dans les médias sociaux continuera de s’implanter dans les pratiques de marketing et de communications au cours des prochaines années.

Qu’en pensez-vous ? Dans vos campagnes, comment intégrez-vous le marketing d’influence dans les médias sociaux. Partagez vos expériences et vos commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

0

Comment reconnaître les ambassadeurs dans les médias sociaux

posted by Raymond Morin on Mardi, octobre 29th 2013

Une question de contexte, de contenus et de synchronicité !

Par Raymond Morin

cropped-SynchroniCityAujourd’hui, avec l’omniprésence des plateformes sociales et des technologies mobiles, les entreprises et les organisations investissent davantage dans des campagnes de marketing d’influence dans les médias sociaux. Le pouvoir d’influence des consommateurs les a forcé à adapter leur approche, et à miser davantage sur l’impact des recommandations de pair-à-pair, et l’aspect viral du ¨bouche-à-oreille¨ pour rejoindre leur clientèle. 

Un des premiers enjeux des professionnels du marketing consiste donc à identifier les influenceurs potentiels au sein de leur communauté, et à reconnaître, parmi eux, ceux qui se révèleront les meilleurs ambassadeurs. Dans mes deux derniers articles sur Virage 2.0, j’identifiais les principales typologies d’influenceurs que l’on retrouvent généralement sur les différentes plateformes sociales, et les cinq conditions essentielles de l’influence dans les médias sociaux (Lire aussi : Influenceurs et ambassadeurs : Savoir faire la différence et Les cinq ¨C¨ du marketing d’influence dans les médias sociaux).  Deux premiers volets d’une analyse contextuelle, qui permettent seulement d’identifier les influenceurs et les experts des médias sociaux de son secteur d’activités, en se basant uniquement sur leur capital social.

Pour développer une campagne efficace de marketing d’influence dans les médias sociaux, les marketeurs ne peuvent plus se fier seulement sur le rayonnement et la portée des influenceurs. Ils doivent plutôt chercher à identifier parmi eux les meilleurs ambassadeurs, pour installer un contexte favorable et développer une relation de confiance avec les utilisateurs-consommateurs. Les influenceurs doivent devenir une courroie de transmission, un levier du message, pas seulement l’amplificateur.

Les trois principaux niveaux d’influence dans les médias sociaux

images

Dans un premier temps, les entreprises doivent donc déterminer, selon les paramètres et les objectifs spécifiques, quel niveau d’influenceurs ou d’ambassadeurs il conviendra de privilégier. Et, valider par la suite que ceux-ci répondent aux quatre volets contextuels du phénomène d’influence dans les médias sociaux.

Le premier niveau d’influenceur qui retient le plus l’attention des marketeurs est évidemment celui des influenceurs-vedettes. Ils profitent généralement d’une très large audience. On y retrouve des étoiles du monde du sport, des personnalités publiques ou des vedettes des médias ou du show-business. Commandités, ils accepteront d’agir comme porte-paroles promotionnels.  L’impact potentiel de ces influenceurs-vedettes repose essentiellement sur la portée de leur popularité (reach) et l’amplification (résonance) de leur message dans les réseaux sociaux, et ne peut finalement répondre qu’à des objectifs d’audience et d’achalandage.

Au deuxième niveau, l’équipe de marketing peut se tourner vers les experts des médias sociaux, qui offrent déjà un plus grand potentiel de conversion auprès des différentes clientèles. Ces leaders d’opinion font déjà figure d’autorité et de référence dans leurs communautés, et leur réputation est largement répandue dans les réseaux sociaux. Le plus souvent, il s’agit de journalistes et de chroniqueurs spécialisés, ou de professionnels passionnés, issus de tous les secteurs d’activités, qui se sont forgés une certaine crédibilité par une présence sociale active et des contenus pertinents. Naturellement, dans leurs interventions pour la marque, ces ¨ambassadeurs professionnels¨ veilleront d’abord à préserver leur propre crédibilité.  Pour obtenir leur entière collaboration, les entreprises devront donc d’abord mériter leur confiance.

Finalement, les marques qui espèrent profiter pleinement des retombées d’une campagne de marketing d’influence dans les médias sociaux, devront aussi porter une attention spéciale aux ¨ambassadeurs spontanés¨. On ne doit surtout pas négliger cette catégorie d’influenceurs potentiels, au contraire. Selon les plus récentes études de Nielsen, 92 % des utilisateurs-consommateurs se fient en premier lieu sur les recommandations de leurs pairs avant de prendre leur décision.

Sur les réseaux sociaux, ce sont les utilisateurs précoces (early adopters), ces utilisateurs en puissance (power users), qui s’empressent à la moindre occasion de partager spontanément leurs avis à leurs communautés. Il s’agit souvent d’un ami, d’un membre de la famille, ou simplement d’une connaissance qui va recommander le produit (ou le service) parce qu’il l’a lui-même essayé et adopté.  Et, c’est souvent au sein même de leur personnel et de leur organisation (parmi les employés dédiés et les clients satisfaits) que les entreprises retrouveront leurs plus ardents défenseurs dans les médias sociaux.  Cependant, parce que leur pouvoir d’influence demeure spontané, ces ambassadeurs naturels demeurent plus difficilement reconnaissables et identifiables parmi tous les utilisateurs.

Les quatre volets contextuels du marketing d’influence

imgres

Pour mieux comprendre la valeur des ambassadeurs, l’entreprise doit analyser les quatre volets contextuels du marketing d’influence dans les médias sociaux. Dans le processus d’influence, l’utilisateur-consommateur cherche à priori à répondre à un besoin personnel (un produit ou un service dont il souhaite profiter à court ou à moyen terme). Pour s’assurer de prendre la meilleure décision, et de faire le meilleur choix, il effectue ses propres recherches, et sollicite l’avis de son entourage. D’emblée, il est disposé à se laisser influencer par ceux à qui il accorde sa confiance (les pairs), et à ceux dont il reconnaît l’autorité de le faire (les experts des médias sociaux).

Une campagne de marketing d’influence dans les médias sociaux reposera donc sur un contexte favorable qui doit s’établir entre deux individus (l’influenceur et l’influencé). Ce contexte, essentiel au phénomène d’influence, repose sur la synchronicité de quatre volets qui doivent correspondre au moment opportun (timing) aux objectifs spécifiques d’une campagne (intents), tant au niveau de l’audience visée et de la présence sociale (locations) de l’influenceur, que de l’expertise et des contenus (topics) exploités pour y parvenir.

Les champs d’expertises : Les champs d’expertises de l’influenceur, et les contenus exploités durant la campagne, doivent correspondre au centre d’intérêts de l’influencé, et répondre à ses attentes.  La pertinence des interventions de l’influenceur joue un rôle prédominant dans le contexte d’une campagne de marketing d’influence dans les médias sociaux.

imgres-2Les intentions : La relation de confiance qui doit d’abord se développer entre l’entreprise et l’ambassadeur potentiel reposera sur des intentions mutuelles partagées. Par la suite, ce même contexte relationnel favorable pourra plus facilement s’établir à son tour entre l’ambassadeur et le consommateur.

La proximité : L’environnement social de l’influenceur doit correspondre à celui du consommateur.  Il peut s’agir du contexte géographique (ville, pays), du secteur d’activités, ou tout simplement des plateformes sociales où peuvent se retrouver l’influenceur et l’influencé.  L’influenceur doit se placer au même niveau que le consommateur.

La synchronicité : Le contexte temporel est primordial dans l’équation. Dans un premier temps, et la relation entre l’entreprise et l’ambassadeur doit se développer au moment opportun. L’expert des médias sociaux d’un secteur ne l’était peut-être pas nécessairement un an plus tôt. De la même manière, la relation qui se développera entre l’ambassadeur et le consommateur devra répondre à une certaine synchronicité.

Aujourd’hui, pour valider le contexte d’une campagne de marketing d’influence dans les médias sociaux, les entreprises et leur équipe de marketing/médias sociaux peuvent compter sur de nouveaux moteurs de recherches et de nouvelles applications Web, comme celles développées par Traackr et Appinions (et Augure en Europe). (lire aussi : 4 Ways Context Impacts Online Influence, and Why You Should Care… d’Evy Wilkins sur le blogue de Traackr)

Toutefois, s’il est possible d’effectuer une analyse plus contextuelle avec ces outils, et d’estimer la valeur des influenceurs dans le cadre d’une campagne, il demeurera toujours plus difficile de déterminer le moment propice pour entreprendre la conversation. Dans un prochain article, j’expliquerai comment on peut aussi se servir de la pyramide de hiérarchie des besoins de Maslow 2.0, et de la courbe d’adoption et de maturité des influenceurs, pour y arriver.

En attendant, je vous invite à poursuivre le débat, et à partager votre point de vue avec nos lecteurs. Selon votre expérience professionnelle, y a-t-il d’autres volets d’analyse contextuelle qu’une entreprise ou une organisation doit considérer dans une campagne de marketing d’influence dans les médias sociaux ?

 

 

 

 

 

11

TOP 100 – Influenceurs du Web au Québec – édition spéciale 2010

posted by Raymond Morin on Mercredi, décembre 22nd 2010

 

TOP 100 – INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC 

VERSION SPÉCIALE 2010

À quelques jours du long congé du temps des Fêtes, je vous propose une nouvelle édition améliorée du TOP 100 des influenceurs du Web au Québec, avec plus d’une trentaine de nouvelles entrées. Toujours basé sur le Klout score, en attendant l’application de Twitter Analytics, ce nouveau palmarès des influenceurs des médias sociaux constitue une première liste des 100 micro-blogueurs les plus actifs au Québec. Y figurez-vous?

DES CRITÈRES AUSSI SIMPLES QU’ÉQUITABLES

Depuis la première mise en ligne à la fin novembre, on m’a beaucoup questionné sur mes critères de sélection.  En fait, je me suis arrêté à trois critères de base, très simples, qui me permettaient de dresser une liste plus ouverte :

·      Être actif sur Twitter et Facebook. et avoir un compte (gratuit) sur Klout

·      Tweeter en français, à partir du Québec, et proposer régulièrement des contenus (liens) pertinents concernant les médias sociaux, le commerce électronique et/ou la culture numérique,

·      Être identifié à une personne morale reconnue, ou à un entrepreneur indépendant. Les comptes uniquement identifiés à un pseudo ou un avatar ne sont pas acceptés.

Pour établir le classement, je me suis d’abord basé sur le Klout score qui établit une cote de 1 à 100 selon l’activité générale de l’influenceur sur Twitter, et sur Facebook, selon 35 variables différentes. En cas d’égalité, c’est le poids du réseau (Network score) qui détermine la position, puis finalement celui du True Reach si l’égalité persiste.

UNE LISTE PLUS COMPLÈTE, AVEC PLUS D’UNE TRENTAINE DE NOUVELLES ENTRÉES

On m’a aussi reproché de présenter des listes incomplètes. Alors, je profite donc de cette nouvelle publication du palmarès pour offrir toutes mes excuses aux blogueur(se)s et influenceur(e)s qui ne figuraient pas sur mes premières listes. Suite à vos commentaires, je me suis empressé de vous rajouter à la liste.

En fait, il faut se rappeler qu’avant le printemps 2010 (26 mars 2010), j’étais volontairement demeuré absent de la blogosphère, et par surcroît, de Twitter. (lire mon premier billet «Être sur Twitter pour y être, cela ne sert à rien»). Je ne pouvais alors avoir qu’une vague idée des intervenant(e)s les plus actif(ve)s dans les médias sociaux.

EN ATTENDANT TWITTER ANALYTICS

Évidemment, cette nouvelle liste des influenceurs du Web au Québec suscitera assurément encore beaucoup de commentaires. Certains vétérans des médias sociaux verront d’un mauvais œil l’arrivée de jeunes (ou plus ou moins jeunes) geeks sans expérience dans ce palmarès. Les absent(e)s s’en plaindront, tandis que les observateurs soulèveront l’omniprésence des personnalités des médias dans le TOP 10, alors qu’ils bénéficient au départ d’un bassin de followers plus important que la moyenne des professionnels.

En attendant le Twitter Analytics qui devrait nous fournir un outil de mesure faisant l’unanimité, cette nouvelle liste (améliorée) permettra aux blogueurs et blogueuses francophones du Québec de mieux se positionner parmi les influenceurs du Web et des médias sociaux.

UN NOUVEAU CLASSEMENT DES 100 PLUS IMPORTANTS INFLUENCEURS DU WEB

En ajoutant plus d’une trentaine de nouvelles entrées dans ce nouveau TOP 100, le classement général a subi de très grands changements..

Tout d’abord, il faut souligner la performance remarquable de la jeune entrepreneure Kim Auclair, qui est passée de la 20ième à la 5ième position, faisant ainsi son apparition dans le TOP 10. Mais, également, les nouvelles entrées de marianik1968 (3ième), FredFortin (6ième) et ThomaDaneau (9ième).

Dans le TOP 25, on remarque aussi l’entrée de trois nouveaux influenceurs ; Benoît Chamontin (19ième), ianGon (20ième) et karlpro (21ième). Tandis que dans le TOP 50, plusieurs nouvelles personnalités du Web et des médias sociaux s’ajoutent aussi à la liste, dont Lyne_Robichaud (29ième), KimVallee (33ième), VincentAbry (37ième), lintercom (Sophie Marchand) (44ième) et mdumais (48ième).

En tout, près de 35 nouvelles entrées figurent dans cette nouvelle liste, dont près d’une dizaine se trouvent dans l’anti-chambre (de 101 à 120). Ceux et celles qui se trouvaient sur les premières listes risquent fort de voir leur classement modifié avec ces nouvelles entrées. Assurément, ça fera jaser dans les chaumières…

Y FIGUREZ-VOUS? SINON, MANIFESTEZ-VOUS!

Alors, dans le but d’obtenir la liste la plus complète possible des plus importants influenceurs du Web au Québec, je lance l’invitation : si vous croyez devoir faire partie de cette liste, et que vous n’y êtes toujours pas, n’hésitez pas à communiquer avec moi. Manifestez-vous, et assurément, vous serez considérés.

Si vous répondez aux critères énoncés ci-haut, et que vous obtenez un Klout Score de plus de 45 points, vous devriez y être. Alors, n’hésitez pas à me le souligner. Il me fera plaisir de vous ajouter sur la liste.

De plus, si vous avez des commentaires à formuler, je vous encourage aussi fortement à nous les faire partager.

Bonne lecture! Et, une très belle période des Fêtes.

 

Position

Nom utilisateur (Twitter)

Klout score

True reach

Amplification

Network

1

guglielminetti

77

4K

82

97

2

michelleblanc

73

4K

58

86

3 (new)

Marianik1968

69

1K

54

85

4 (3)

PhillippeMartin

67

2K

48

82

5 (20)

KimAuclair

67

1K

51

73

6 (new)

FredFortin

67

516

51

70

7 (5)

ginades

66

2K

48

71

8 (4)

bdescary

65

13K

40

72

9 (new)

thomadaneau

64

894

45

87

10 (7)

laurentlasalle

64

415

45

71

11 (6)

patdion

64

2K

48

69

12 (17)

DominicArpin

64

19K

44

64

13 (8)

e_veilleur

63

334

45

70

14 (12)

martinlessard

63

503

42

69

15 (9)

fharper

63

436

43

69

16 (14)

Mariejugag

63

2K

50

68

17 (15)

DanyPaquin

63

941

50

68

18 (10)

NicolasRoberge

63

2K

49

66

19 (new)

BenoitChamontin

63

40

48

66

20 (new)

ianGon

62

543

42

77

21 (new)

karlpro

62

479

44

69

22 (13)

joplam

62

392

41

68

23 (11)

PierreLucLemay

62

2K

46

67

24 (21)

LucDupont

62

3K

40

66

25 (18)

guillaumebrunet

61

385

42

85

26 (new)

Mheleneb

61

144

41

69

27 (16)

MarioAsselin

60

1K

40

67

28 (23)

DominicDesbiens

60

279

45

64

29 (new)

Lyne_Robichaud

59

313

38

67

30 (25)

RaymondMorinV2

59

53

36

69

31 (19)

JeanBoileau

59

498

41

65

32 (22)

DianeBourque

58

261

35

84

33 (new)

KimVallee

58

2K

38

83

34 (27)

NathalieCollard

58

657

39

64

35 (28)

MindSix

58

138

41

64

36 (32)

Dboudreau

58

20

39

64

37 (new)

vincentabry

58

2K

37

63

38 (new)

dezjeff

58

580

41

58

39 (34)

palalonde

57

263

35

65

40 (26)

CindyRivard

57

767

38

64

41 (27)

sebprovencher

57

923

37

63

42 (new)

edithjolicoeur

57

114

40

63

43 (24)

AlexBoileau

57

14

36

62

44 (new)

Lintercom (Sophie Marchand)

56

142

33

62

45 (32)

carlcharest

56

464

36

60

46 (28)

marcan

56

144

34

59

47 (57)

amicalmant

55

527

33

64

48 (new)

mdumais

55

621

32

61

49 (38)

diane_berard

55

490

37

61

50 (36)

Steveproulx77

54

783

28

61

51 (38)

Philippefehmiu

54

2K

33

60

52 (37)

KarineMiron

54

465

32

60

53 (39)

francoischarron

54

1K

32

59

54 (45)

supergilbys

54

681

34

59

55 (35)

PierreBellerose

53

920

30

82

56 (new)

genevieveallard

53

721

32

60

57 (new)

LawrenceGary

53

506

30

60

58 (new)

roch (Roch Courcy)

53

326

32

60

59 (new)

ccamart

53

297

31

60

60 (44)

Orenoque (Louis Durocher)

53

1K

32

59

61 (82)

Titaninteractif (Samuel Parent)

53

48

31

57

62 (54)

zelaurent

53

1k

33

56

63 (42)

julie_horn

52

440

33

59

64 (33)

dioplr

52

606

31

58

65 (44)

sgrandmaison

52

923

35

55

66 (46)

Nathalie101

52

111

33

54

67 (47)

Emergent007

51

2K

28

61

68 (new)

_sthibault

51

59

28

59

69 (56)

sylvaincarle

51

8

30

58

70 (64)

ChristianMasson

50

122

25

70

71 (40)

jfcodere

50

688

27

59

72 (new)

AlphonseHa

50

174

26

59

73 (53)

SusanneMartel

50

153

30

59

74 (50)

PatrickHamel25

50

127

28

59

75 (52)

yantheriault

50

167

28

57

76 (55)

mcken

50

480

26

55

77 (new)

suzlortie

49

82

28

59

78 (65)

missberlinger

49

114

29

57

79 (53)

annedarche

49

810

28

56

80 (61)

sdeclomesnil

49

254

28

55

81 (new)

SophieLabelle

48

705

25

57

82 (54)

matyasgabor

48

530

24

57

83 (80)

AndresRestrepo

48

139

25

57

84 (59)

SaberTriki

48

127

25

56

85 (62)

intelegia

48

126

27

54

86 (81)

bouthotcom

47

287

22

58

87 (new)

everaymond

47

112

26

55

88 (49)

Marketinehoude

47

1K

26

54

89 (49)

msullivan

47

305

25

54

90 (62)

Wuxia

47

282

24

51

91 (57)

fdlaramee

47

257

24

51

92 (63)

KhaledElHage

46

211

23

56

93 (64)

DavidMTL

46

401

24

53

94 (70)

marcpoulin

46

55

24

53

95 (60)

etiennechabot

46

2K

25

52

96 (67)

pgmartin

46

480

25

51

97 (66)

ericbaillargeon

46

1K

27

50

98 (new)

LaurentMarcoux

46

51

19

58

99 (new)

marcsnyder

45

364

24

75

100 (69)

juliebenoit

45

85

24

59

101

jacqueswarren

45

583

25

53

102 (new)

BenTremblay

44

1K

25

37

103 (new)

amidumonde

44

424

23

47

104

arnaudgranata

43

190

16

52

105 (new)

jeromeparadis

42

737

20

70

106 (new)

meloyul

42

463

18

54

107

DianeNadeau

42

434

20

50

108

FTHINK

42

507

21

42

109

Vincent_guerin

42

107

20

48

110

olivierzara

41

652

19

50

111 (new)

isatismktg

41

100

21

49

112

PhilippeBonneau

40

250

18

49

113 (new)

patriceleroux

40

63

18

49

114 (new)

DorisLaRusee

40

51

20

47

115

jeffpoulin

40

166

20

42

116

MBDesrosiers

39

133

17

51

117

jfrenaud

39

54

20

47

118 (new)

Boudro

39

1K

19

47

119

nadmercure

39

341

17

46

120

cguy

39

162

20

34

 

1

MATIÈRES A TWEETER : ÉDITION SPÉCIALE 2010

posted by Raymond Morin on Mardi, décembre 21st 2010

 

MATIÈRES À TWEETER – ÉDITION SPÉCIALE 2010

Semaines du 28 novembre au 18 décembre 2010

BILLET : UNE CHRONIQUE DE VACANCES ? PAS VRAIMENT!

De retour d’un séjour de deux semaines dans le sud de la Floride (qui m’a permis de me sauver de la première tempête de l’hiver), je vous présente une chronique un peu spéciale. Juste avant le long congé du temps des Fêtes, je reprends le clavier pour rédiger un nouveau billet, et vous suggérer une nouvelle sélection de mes tweets et retweets des  trois dernières semaines. Des sujets qui susciteront, je l’espère, encore beaucoup de matières à tweeter pendant les vacances.

 En fait, même si j’ai pu trouver le temps de profiter du soleil et de la plage de la Floride à quelques reprises, ce ne furent pas vraiment des vacances ; je suis resté passablement occupé avec le boulot et le condo. Et, à travers tout ça, j’ai trouvé le moyen de faire avancer le nouveau projet de livre sur les médias sociaux.  Puis, il y a déjà quelques plans de formation et de conférences à préparer pour janvier et février, et ma participation à un comité aviseur d’une start-up prometteuse à planifier. Alors, je n’ai pas vraiment eu le temps de prendre des vacances.

 Mais, je n’ai pas à me plaindre, comme cadre de travail, on a déjà vu pire. ;-) Malgré quelques problèmes intermittents avec le wi-fi du condo où je travaillais, j’ai pu rester branché sur le Québec via les médias sociaux. Et, chaque matin, j’ai pu consulter mon quotidien préféré en ligne avant d’aller à la beach… en fredonnant du Charlebois : «Demain l’hiver, je m’en fous… je m’en vais dans le sud, au soleil!»

UNE PRÉSENCE SOUTENUE DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX, EN COMMENÇANT PAR TWITTER

 Neuf mois après avoir publié un premier billet sur mon blogue-portfolio, intitulé «Être sur Twitter pour y être, cela ne sert à rien», je suis resté conséquent avec ce que j’affirmais à Alain McKenna, du Journal Les Affaires. M’inscrivant parmi les 100 millions de nouveaux comptes Twitter en 2010, j’aurai posté (ou envoyé) plus de 1300 tweets (ou gazouillis), et attiré près de 700 followers (ou abonnés). Ce qui semble respectable comme moyenne au bâton… Aujourd’hui, grâce à l’application Web Twuration, je peux désormais suivre ma moyenne quotidienne en temps réel ; près de 5 (4,9) tweets publiés par jour.  

Aussi, durant mon séjour en Floride, il n'était pas question que je reste inactif, pire absent, dans les médias sociaux. À chaque jour, j’ai donc assuré une présence constante dans la blogosphère, tant sur Twitter, que sur les autres réseaux sociaux. Tant qu'à y être, autant y être pour se démarquer.

 

Beach At 1440 S. Ocean Blvd

Raymond just checked-in @ Beach At 1440 S. Ocean Blvd (Pompano Beach, FL)

Sur Foursquare, vous avez donc pu m’accompagner dans mes déplacements à travers les différents quartiers de Pompano Beach,d’Ocean Boulevard et de Palm Aire, et je vous ai proposé une première galerie d’images sur Flickr et sur mon profil Facebook. Et, finalement, j’ai profité d’une des rares matinées nuageuses pour publier une mise à jour du TOP 50 des influenceurs du Web au Québec sur mon blogue-portfolio, le 10 décembre.

DES RÉACTIONS AU PALMARÈS DES INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC

 Encore une fois, la publication de ce palmarès des influenceurs du Web au Québec (selon l’algorithme du Klout score, je tiens à le rappeler) m’a valut de nombreux commentaires. Certains spécialistes m’ont reproché le manque de rigueur des critères, ou leur mauvais positionnement, tandis que les absent(e)s se sont plaints de leur absence… J’ai tenté de répondre à chacun(e)s aussi rapidement que possible.

Et, pour encourager la discussion, j’ai également ouvert une nouvelle page de groupe sur Facebook : TOP 50 – Influenceurs du Web au Québec. Durant la période des Fêtes, je pourrai commencer à l’animer davantage, en proposant quelques pistes nouvelles, tout en souhaitant faire avancer le débat.

EN ATTENDANT TWITTER ANALYTICS

 En attendant la sortie promise de Twitter Analytics, avant la fin de l’année, je me suis donc basé sur l’algorithme de Klout (plus de 35 variables pour analyser l’activité des influenceurs sur le site de micro-blogging, mais également sur Facebook.) Cependant, il existe plusieurs autres outils pour évaluer le poids des influenceurs dans la blogosphère.

 L’un d’entre eux est celui d’Empire Avenuequi accorde une cote boursière virtuelle selon un autre algorithme appliqué aux activités sur les deux réseaux sociaux populaires, mais également sur YouTube et Flickr. Or, depuis que j’en ai fait mention dans mon dernier billet, ma cote Eav continue de grimper, dépassant 41e, et mon portefeuille compte plus de 100 titres, pour une valeur de près de 250 000e, tandis que plus de 75 actionnaires se partagent près de 85 % de mes actions. Avec un des meilleurs ratio ROI avec des dividendes en moyenne de plus de 0.45 e par action, je me tiens également pas mal actif de ce côté-là aussi.

D’AUTRES OUTILS DE MESURE DE L’INFLUENCE SUR LE WEB

 Empire Avenue n’est qu’une des applications de mesure d’influence disponible sur le Web, et que j’expérimente depuis quelques temps. Car, comme je vous mentionnais, il en existe plusieurs autres qui peuvent être toutes aussi valables, tout dépendant du point de vue où on se trouve. À travers mes tweets et retweets, j’en répertorie quelques-uns, dont Retweet Rank et Traackr, une start-up de Boston, dont j’attends des nouvelles des responsables. De plus, selon l’équipe du site britannique FreshNetworks, il existerait plus d’une trentaine d’outils gratuits pour trouver et évaluer les influenceurs du Web. Alors, le temps que j’expérimente, je pourrai vous en reparler davantage en 2011…

TWEETS ET RETWEETS, ÉDITION SPÉCIALE DES FÊTES

Finalement, comme j’ai pris un peu de retard au cours des dernières semaines avec la chronique Matières à tweeter, je vous propose une nouvelle liste de tweets et retweets, version spéciale du temps des Fêtes. Une liste, forcément plus longue, couvrant trois semaines particulièrement actives, et que j’ai regroupés (pour ce nouveau billet) en cinq#hashtags : #tendances, #influenceurs, #entreprise 2.0, #geolocalisation, et #reseaux sociaux.  

Alors, en attendant que je finalise une nouvelle mise à jour du TOP 100 des influenceurs du Web au Québec, juste à temps pour alimenter les discussions dans les chaumières à Noël, je vous propose une dernière liste de tweets et retweets pour 2010 ; la plupart en français, provenant de collègues québécois ou francophones, mais également quelques-uns aussi dans la langue de Shakespeare, issus de publications Web anglophones d’un peu partout à travers le monde. 

MATIÈRES À TWEETER – ÉDITION SPÉCIALE 2010 –

SEMAINES DU 28 NOVEMBRE AU 18 DÉCEMBRE 2010

 

RT @RessacMedia: Prédictions médias sociaux 2011 par Ressac:http://bit.ly/gG2ji4 #socialmedia #mediasociaux #predictions #reseaux sociaux

RT @lesocialiseur: RT @jlbenard: réseaux sociaux : 11% des internautes produisent 80% des commentaires d…http://goo.gl/fb/Bh1uC #influenceuers #reseaux sociaux

RT @e_veilleur L'avenir de l'internet mobile passe par les réseaux sociaux http://ow.ly/3pHDv FB phone à venir? La question est lancée… #reseaux sociaux

RT @Supergilbys: 30 free tools for finding social media influencers - http://j.mp/hnaC6D (via @jeanlucr & @distriforce) À expérimenter #influenceurs

RT @Supergilbys: Qui a dit que les médias sociaux n'avaient aucune influence? - http://alturl.com/ej57b (via @hbourgoin) via @LawrenceGary : «Lancer une liaison aérienne via Twitter» -  #influenceurs #médias sociaux #reseaux sociaux

RT @aponcier: 12 Reasons You Should Use Twitter for Business http://goo.gl/fb/CbnLZ via @BillIves @socialmedia2day #reseaux sociaux #entreprise 2.0

RT @beneficenet: Marketing: 57% des entreprises investiront davantage dans les réseaux sociaux en 2011 http://bit.ly/gGxpq2Encourageant! #reseaux sociaux #entreprise 2.0

RT @Axyome: Entreprise 2.0 > Vers une vision plus mature de l’Entreprise 2.0 http://ow.ly/3pegP Très intéressante vision. À partager. #entreprise 2.0

RT @orenoque: 20% des recherches Google sont reliées à la localisation http://bit.ly/fE8paV (Google Places Stats & Facts) /via @ccamart #geolocalisation

 

RT @DanyPaquin: RT @AlexPoitras Vraiment nice : RT: @ThomaDaneau: Carte du monde avec les amitiés Facebook : - http://bit.ly/fXsmqu À voir! #Facebook #reseaux sociaux

RT @coorben: RT @julopero: Geotoko, 1 plateforme pour gérer toutes vos campagnes 4SQ… http://bit.ly/feh0SR via @Neyllie #geolocalisation

RT @e_veilleur Facebook, Twitter… : l'essor des réseaux sociaux http://ow.ly/3o12i Très bon compte-rendu! #Facebook #Twitter #reseaux sociaux

RT @LouisCossette: Un excellent billet de Frédéric Cavazza : Panorama des médias sociaux 2011 http://bit.ly/fRYF8s Merci @FredCavazza #médias sociaux #reseaux sociaux

RT @e_veilleur (Christian Amauger) Christian Amauger Influence, influenceurs et influencés – certains sont plus "égo" que d'autreshttp://ow.ly/3nQ4p #influenceurs

RT @palalonde: Can Klout Really Measure Influence? http://bit.ly/eATvzu via @SocialFresh Très bonne analyse! À partager . #influenceurs

  

RT @Supergilbys (Denis Gilbert) La carte des réseaux sociaux dans le monde http://minu.me/3g0o (via @moderateur) Intéressant coup d'oeil! #reseaux sociaux

RAYMOND MORIN : TOP 50 – Influenceurs du Web au Québec – rév. 10/12/10 http://bit.ly/fy0l0z À consulter, partager et commenter #influenceurs #médias sociaux #reseaux sociaux

RT @Supergilbys: Twitter annonce la création de 100 millions de comptes en 2010 http://bit.ly/dUxsbM - (via @AlexBoileau) #reseaux sociaux

RT @TitanInteractif: Quelles sont les top 5 tendances marketing pour 2011? http://dlvr.it/B2ssx Très intéressant. #tendances #e-marketing

RT @beneficenet: Les Pages Jaunes s'associent à Twitter http://bit.ly/eG7bMb Pour concurrencer FB et 4SQ? #geolocalisation

RT @cdeniaud: 57% d'internautes 2.0! http://bit.ly/gRZYHJ + 6 typologies d'internautes À lire et à partager. #internautes 2.0 #reseaux sociaux

RT @JeanBoileau: Les budgets publicitaires sur les réseaux sociaux (Infographie) http://ht.ly/3mpmm Très intéressant. À partager. #entreprise 2.0

RAYMOND MORIN : Comment les médias sociaux impacteront le futur des marques [via @TNW Social Media] http://bit.ly/hYW0lX#entreprise 2.0 #reseaux sociaux

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : Quel type d'influenceur Web êtes-vous? http://bit.ly/bEDuQd via @commentcamarche À commenter! #influenceurs

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : Les tendances 2011 marketing et medias sociaux selon Jéremy DUMONThttp://bit.ly/g42JhD via @Levidepoches.fr #tendances

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : Six Social Media Trends 2011, from Harvard Business Review http://bit.ly/eKSdjG via @e_veilleur #tendances #médias sociaux

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : 11 crucial consumer trends for 2011 http://bit.ly/hfh7aq via @trendwatching #tendances #consommation

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : 7 – Social-Lites and Twinsumers : recommanding content … sharing experienceshttp://bit.ly/hfh7aq via @trendwatching #recommandations #P2P #tendances

 

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : 5 – Online status symbol – ex : Foursquare badges for performing tasks http://bit.ly/hfh7aqvia @trendwatching #Foursquare #geolocalisation #tendances

RAYMOND MORIN : TENDANCES 2011 : 3 – Pricing Pandemonium : flash sales, GPS driven-deals, group buying http://bit.ly/hfh7aqvia @trendwatching #achats groupés #geolocalisation #tendances

RT @e_veilleur: L’e-tourisme en France : vers plus de social, de mobilité et de géolocalisation http://ow.ly/3lmbp Exemples à suivre au Qc #geolocalisation

RT @psst_: RT @dominiquesalles: les tendances 2011 = marketing, communication, media, design http://bit.ly/g5d3hR #tendances Intérressant!

RT @FMcommunitys Twitter’s Official Analytics Product Has Arrived http://t.co/ln2RIXU via @mashsocialmedia @mashable À suivre! #influenceurs

RT @lesocialiseur : Les réseaux sociaux : premiers relais d'informations des médias http://bit.ly/hsYYin À partager #reseaux sociaux

RT @lesocialiseur: Les réseaux sociaux vont continuer de s'accroitre dans les entreprises: http://goo.gl/fb/Q1plT À suivre… #entreprise 2.0

RT @PierreLucLemay: …Twitter, la valorisation du site atteindrait maintenant 4 milliards… http://bit.ly/g0Gaqb Objectif : #influenceurs

*************************************************************

Merci spécial à @e_veilleur (5 RT), @Supergilbys (4 RT), @trendwatching (4 RT) et @lesocialiseur (3 RT). Et, merci également à tous les autres tweeteurs, et toutes les autres sources d'informations, qui continuent de nous fournir matières à tweeter…

Bonne lecture! À bientôt pour une nouvelle mise à jour du TOP 100 des influenceurs du Web au Québec. À suivre!

9

TOP 50 – INFLUENCEURS DU WEB AU QUEBEC

posted by Raymond Morin on Jeudi, décembre 2nd 2010

TOP 50 - LISTE DES INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC

(Selon le Klout score)

LE NOUVEAU TOP 50 DU 10 DÉCEMBRE 2010

Au beau milieu de mes vacances à Pompano, j’ai profité d’une des rares matinées pluvieuses pour mettre à jour le TOP 50 des influenceurs du Web au Québec.

Depuis mon premier billet sur le sujet des influenceurs, le 21 novembre dernier, cette liste a fait couler beaucoup d’encre, et soulevé diverses controverses. Tout d’abord, plusieurs observateurs et spécialistes de la scène des médias sociaux au Québec ont remis en question la validité, et la pertinence, des mesures utilisées. Aussi, avant de commenter le nouveau TOP 50, je me dois de revenir sur le sujet, et de spécifier sur quelles bases j’ai établi cette liste.

LE KLOUT SCORE DES INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC

En premier lieu, la sélection des influenceurs du Web au Québec, et qui figurent sur ma liste, s’est faite de manière très personnelle, dans ce sens qu’elle n’est basée que sur ma propre connaissance (et ses limites) des personnes qui y figurent. Il ne s'agit pas de préférences, mais d'une simple connaissance du Who's Who du Web au Québec. 

En fait, cette ignorance s’explique par le fait que jusqu’à la sortie de mon livreComment entreprendre le virage 2.0 au printemps dernier, je n'avais pas ouvert de compte sur Twitter, et qu'à ce niveau, il y a plusieurs personnes influentes du Web au Québec que je ne connaissais pas. On m’en excusera…

Aussi, je réitère l’invitation ; si vous ne figurez pas sur cette liste et que vous croyez que vous devriez y être, ou que vous connaissez quelqu’un qui devrait y figurer, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je m’empresserai de vous rajouter sur la liste lors de la révision suivante.

En fait, ma liste repose sur des critères très simples ; pour y figurer, il faut avoir un Klout score de 50 ou plus, être un professionnel du Web, et qui twitteen français au Québec. Pour établir le classement, je me suis servi du Klout score, qui m’apparaît encore la mesure la plus pertinente jusqu’à présent pour évaluer les influenceurs sur Twitter. Cependant, et je le répète, il n’y a pas encore de système de mesure parfait. Même si l’algorithme de Klout repose sur plus de 35 variables différentes, certaines d’entres elles restent encore trop axées sur des mesures quantitatives plutôt que qualitatives, notamment pour le True reach. Et, l’outil se limite encore à analyser l’activité sur Twitter.

Si vous n’êtes pas encore familier avec les critères de Klout, les voici :

KLOUT SCORE : l’influence globale, selon les activités en ligne (sur une échelle de 1 à 100), et basée sur les trois critères suivants :

·       True Reach : la taille de l’audience engagée de l’influenceur, basée sur les amis et followers qui le suivent régulièrement, et qui commente ses messages,

·      Amplification Score : la probabilité (sur une échelle de 1 à 100) que les messages de l’influenceur génèrent de l’action enligne (retweets, messages, appréciations et commentaires),

·      Network Score : indique le niveau d’influence (sur une échelle de 1 à 100) de l’audience engagée de l’influenceur,

ÊTES-VOUS UN INFLUENCEUR ?

Comme je l’expliquais dans un billet précédent, et quoiqu’en pensent certain(e)s spécialistes, la mesure de l’influence sur le Web mérite à mon avis qu’on s’y penche. Et, je ne suis pas le seul à croire que la monétisation des influenceurs deviendra vite un enjeu majeur pour les marketeurs et les responsables de marque, et qu’il convient de déterminer dès maintenant d’une mesure plus juste et équitable. Au cours des derniers jours, j’ai trouvé plusieurs sources d’informations très intéressantes, et qui m’ont permis de poursuivre ma réflexion sur le sujet.

  

Récemment, Cédric Deniaud a mis en ligne un résumé de l’étude Digital Life de TNS Sofres, qui décrit très bien les 6 principales typologies des internautes. Visant à définir plus largement l’ensemble des utilisateurs d’Internet, cette étude intègre la notion des influenceurs, mais également celle des réseauteurs, des fonctionnels, des communicateurs, des têtes chercheuses et des aspirants. Une nouvelle manière d’analyser les comportements des internautes qui mérite notre attention. Parallèlement, sur le blogue de l’IDRAC, Gilles Marc, de l’École supérieure de commerce à Montpellier, soulève lui aussi la question des influenceurs, en décrivant le Klout score, mais en mentionnant également la mesure du site Empire Avenue.

Finalement, avec Comment identifier et suivre les influenceurs sur le Web, le site Comment Ça Marche va plus loin en proposant quatre outils permettant de suivre les influenceurs :


Retweet Rank

Backtweets

Twikio

Traackr

Il en existe sûrement d’autres. Si vous en utilisez, ou que vous en connaissez, d’autres, n’hésitez pas à nous en faire partager la connaissance. Et, pour terminer, le populaire site français (10 millions d’utilisateurs) établit cinq types d’influenceurs : le flingueur, la sentinelle, le créateur, le pionnier et l’évaluateur. À quel type correspondez-vous ?

*******************************************************************************************

TOP 50 – INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC – ÉDITION 10 DÉCEMBRE 2010

* DE NOUVEAUX NOMS APPARAISSENT DANS LE TOP 50

Comme je le mentionnais plus haut, ce nouveau palmarès des influenceurs du Web au Québec comporte quelques nouvelles apparitions. Dans certains cas, des oublis majeurs de ma part comme Diane Bourque qui fait son entrée en 22ième position, et Steve Proulx (steveproulx77) qui se positionne au 36ièmerang, et d’autres comme Marc-André Lanciault (marcan), en 28ième, et que je n’avais pas eu l’occasion de connaître avant cette semaine. 

À part ces quelques nouveaux influenceurs, d’autres mouvements intéressants ; PhilippeMartin grimpe de la 5ième à la 3ième position, tout juste derrière les indélogeables, Guglielminetti et MichelleBlanc. Gina Desjardins devance son collègue de Triplex, Laurent Lasalle, et grimpe de la 8ième à la 5ième position. Aussi, il est important de noter que parmi les 10 premiers influenceurs, plus de la moitié bénéficient d’une tribune médiatique qui leur amène un fort achalandage. 

Fait à remarquer également, de la 4ième à la 30ième position, l’écart du Klout score n’est que de 7 points (de 64 à 57), particulièrement entre la 4ième et la 18ième où seulement deux points séparent près d’une quinzaine d’influenceurs. À ce niveau, je me suis basé sur le Network score pour déterminer le positionnement, après le Klout score.

Finalement, près d’une quinzaine de professionnels du Web se trouvent aussi dans l’anti-chambre du Top 50, avec des Klout score entre 50 et 46. C’est donc dire que la différence entre la 50ième position et et la 30ième position n’est guère plus grande que 7 points. D’une révision à l’autre, le positionnement risque de changer beaucoup. Ce sera à surveiller!

Là-dessus, je vous laisse en juger par vous-mêmes. Et, je vous invite à partager vos commentaires, et suggestions pour améliorer cette liste. De plus, si vous connaissez un influenceur qui devrait figurer cette liste, n’hésitez pas à m’en aviser.

Bonne consultation ! En attendant vos commentaires, je vais retourner sur la plage… ;-)

 

 

Position

Nom utilisateur (Twitter)

Klout score

True reach

Amplification

Network

1

guglielminetti

77

182

86

97

2

michelleblanc

72

4K

57

86

3 (5)

PhillippeMartin

65

2K

47

80

4

bdescary

64

13K

40

71

5 (8)

ginades

64

2K

46

70

6

patdion

64

2k

47

69

7 (3)

laurentlasalle

64

413

46

71

8 (9)

e_veilleur

63

328

45

70

9 (7)

fharper

63

432

43

69

10 (10)

NicolasRoberge

63

2K

49

67

11

PierreLucLemay

63

2K

46

67

12

martinlessard

63

503

42

69

13 (18)

joplam

62

16

41

68

14

Mariejugag

62

2K

49

67

15 (11)

DanyPaquin

62

940

48

67

16 (14)

MarioAsselin

62

2K

46

66

17 (20)

DominicArpin

62

19K

42

64

18 (22)

guillaumebrunet

61

385

42

85

19 (16)

JeanBoileau

61

485

44

67

20 (17)

KimAuclair

61

968

43

66

21

LucDupont

61

2K

38

65

22 (new)

DianeBourque

60

260

36

80

23 (19)

DominicDesbiens

60

283

45

64

24 (23)

AlexBoileau

59

14

39

64

25 (24)

RaymondMorinV2

58

29

35

68

26 (25)

CindyRivard

58

767

39

65

27 (26)

NathalieCollard

58

657

39

64

28 (new)

marcan

58

35

38

64

29

palalonde

57

261

34

65

30 (28)

MindSix

57

138

39

63

31 (27)

Dboudreau

56

20

38

64

32

carlcharest

56

464

35

61

33 (31)

dioplr

55

606

34

62

34

Sebprovencher

55

1K

35

61

35 (37)

PierreBellerose

54

919

32

82

36 (new)

Steveproulx77

54

727

29

61

37 (39)

KarineMiron

54

465

32

61

38 (29)

Philippefehmiu

54

2K

34

60

39 (35)

francoischarron

54

1K

32

59

40 (46)

jfcodere

53

667

28

62

41 (44)

orenoque

53

1K

31

59

42 (41)

julie_horn

53

440

33

59

43 (38)

diane_berard

53

481

34

58

44 (36)

sgrandmaison

53

923

35

56

45

supergilbys

52

661

31

58

46 (48)

Nathalie101

52

112

34

54

47 (new)

Emergent007

51

2K

29

61

48 (54)

zelaurent

51

1k

31

56

49 (43)

Marketinehoude

51

1K

29

58

50 (60)

PatrickHamel25

50

127

28

59

51 (42)

jacqueswarren

50

330

29

58

52 (50)

yantheriault

50

164

27

58

53 (55)

SusanneMartel

49

148

29

59

54 (53)

matyasgabor

49

530

25

57

55 (56)

mcken

49

462

25

55

56 (52)

sylvaincarle

49

8

29

53

57 (32)

amicalmant

48

226

25

62

58 (47)

olivierzara

48

639

23

57

59 (new)

Saber Triki

48

121

24

56

60 (51)

etiennechabot

48

2K

26

55

61 (58)

sdeclomesnil

48

254

26

55

62 (59)

Wuxia

48

282

25

52

63 (49)

KhaledElHage

47

211

24

58

64 (57)

pgmartin

46

475

24

51

 

 

7

TOP 25 – INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC – rév. 30 nov. 2010

posted by Raymond Morin on Mercredi, décembre 1st 2010

TOP 25 – LES INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC – révision 30 nov. 2010

DES RÉACTIONS EN CHAÎNE

Vendredi dernier, la mise en ligne du TOP 100 des influenceurs du Web au Québec m'a valut plusieurs commentaires, certains positifs, mais aussi quelques-uns plus acerbes. Certains spécialistes des médias sociaux se sont tout d'abord objectés du manque de rigueur des algorithmes d'évaluation proposés par Klout, et même Empire Avenue. Soulevant, avec justesse, que certains critères se basent encore trop sur un rapport quantitatif (le poids des followers engagés), au détriment d'une analyse qualitative comme il se devrait, ils ont remis en question la pertinence d'une telle liste. Déclarant qu'une telle démarche de hiérarchisation s'avérait futile (voire même «So 1.0!»), mes détracteurs n'avaient cependant aucune autre méthode de calcul à proposer. 

ÉVALUER LA VALEUR DES INFLUENCEURS?

Je n'ai jamais prétendu que les méthodes de mesure de Klout (basée sur 35 variables), ni même celle d'Empire Avenue, étaient parfaites. Au contraire, à travers mes plus récents billets, je défends plutôt le point de vue contraire, en soutenant qu'il n'existe pas de méthode infaillible pour évaluer, et déterminer, qui peut, ou non, prétendre être un expert des médias sociaux (Voir billet : Il n'existe pas d'experts en médias sociaux). Le Web social est en pleine effervescence avec les réseaux qui se multiplient, et les outils technologiques qui évoluent à une vitesse folle. Personne ne peut prétendre maîtriser parfaitement chacun des aspects, sinon que de pouvoir partager ses observations. 

Or, depuis un certain temps, on voit se profiler une tendance lourde de monétisation des influenceurs du Web par les marketeurs et les responsables de marques. Est-ce qu'on devra attendre qu'ils nous imposent leur propre liste, basée uniquement sur le nombre de followers, de tweets et autres rumeurs dans la blogosphère? 

L'ALGORITHME DU KLOUT SCORE

 Alors, à défaut qu'on nous propose la méthode idéale, je me suis fié sur les résultats de l'algorithme de Klout pour dresser une liste des 100 influenceurs du Web au Québec. On peut très bien les critiquer, et je vous invite à le faire en vous adressant directement aux responsables du site. Ça ne pourra qu'améliorer encore davantage l'algorithme… 

Or, en une semaine, ce même algorithme a joué à mon avantage. Depuis la publication de ma première liste, ma cote d'influenceur est passée de 49 à 57… résultats Klout score à l'appui (voir RaymondMorinV2), me faisant passer de la 49ième position, à la 23ième!!!??? À priori, est-ce que ça prouve que je suis devenu pour autant un expert des médias sociaux? Absolument pas! 

Sinon, que cette liste démontre deux choses :

* qu'avec des contenus qui rejoignent les utilisateurs, intégrés dans une planification stratégique bien orchestrée, il est possible de créer un buzz efficace autour d'une marque, ou d'un produit, en se servant des médias sociaux. Même pour un professionnel…

* quoiqu'on en dise, les listes et les palmarès auront toujours la cote, et suscitent toujours la curiosité. Surtout de ceux qui s'y trouvent… ou non…

TOP 25 – LISTE DES INFLUENCEURS DU WEB AU QUÉBEC (francophones)

Alors, tout juste avant de quitter pour deux semaines de vacances bien méritées, je vous propose, une récente révision du classement du TOP 50 (en date du 30 novembre 2010), en deux tranches, en commençant par le TOP 25. 

Tout d'abord, en une semaine, il y a eu d'importants mouvements dans le sélect TOP 25 : notamment, avec martinlessard, qui passe de la 24ième à la 12ième, et e_veilleur, qui saute de la 12ième à la 8ième. Sans oublier le Network de guglielminetti qui passe de 74 à 97…!!! 

Vous remarquerez également l'entrée dans le sélect TOP 25 de Mariejugag, joplam et Cindyrivard. Bienvenue!

NOTE : Vous excuserez le mauvais alignement des colonnes ; je n'ai pas encore reçu d'offre d'un programmeur HTML/CSS pour m'aider à régler ce problème. ;-(

KLOUT SCORE – 30 NOVEMBRE 2010 

 

Nom d'utilisateur                  Klout score True reach Amplification Network

 

1 guglielminetti                  75                 180            84                     97

2 michelleblanc                 66                 4K              53                     70

3 laurentlasalle                    65                 411            47                     72

4 bdescary                          65                 13K            41                     71

5 PhilippeMartin                64                  2K              44                     75

6 patdion                             64                  2K              47                     70

7 ginades                            62                  2K              44                     68

8 e_veilleur                         62                  325            43                     68

9 NicolasRoberge             62                   2K             48                     66

10 DanyPaquin                  62                   911           48                     66

11 PierreLucLemay           62                  1K              45                     67

12 martinlessard                61                   502           41                     68

13 MarioAsselin                 61                   2K             45                     66

14 Mariejugag                    60                   2K            45                     66

15 JeanBoileau                  60                   453           44                     66

16 KimAuclair                     60                   968           43                     66

17 joplam                              60                   16              39                     66

18 DominicDesbiens        60                   267           45                      65

19 DominicArpin                  60                  19K            41                     62

20 LucDupont                     59                  2K              35                     64

21 guillaumebrunet           58                  384            38                     84

22 AlexBoileau                   58                  14              39                     63

23 RaymondMorinV2        57                  26              33                     67

24 Cindyrivard                    57                  767            39                     64

25 NathalieCollard            57                  657            37                     63

55

LE TOP 100 DES INFLUENCEURS DU WEB 2.0 AU QUEBEC

posted by Raymond Morin on Jeudi, novembre 25th 2010

BILLET 

LE TOP 100 DES INFLUENCEURS DU WEB 2.0 AU QUÉBEC, SELON LE KLOUT SCORE

UN NOUVEAU MARCHÉ TRÈS LUCRATIF POUR LES PROFESSIONNELS DU WEB

Depuis quelques mois, le statut d’influenceurs du Web 2.0 et des médias sociaux soulève beaucoup d’intérêts. Il y a d’abord eu le billet de Martine Turenne, dans le Journal Les Affaires : «Tim Baker : Il n’y a pas d’experts en médias sociaux».  Avec un titre pareil, la faune des marketeurs et spécialistes des médias sociaux au Québec n’a pas tardé à réagir.  

Déjà, en septembre, avec l’annonce de la mise en ligne du Twitter Analytics avant la fin de l’année, on pressentait un vif intérêt commercial dans l’évaluation des influenceurs du Web. Combiné avec l’émergence fulgurante de nouvelles plateformes comme Klout et Empire Avenue, auprès des entrepreneurs indépendants et des chefs de PME, il apparaissait désormais bien évident qu’on trouverait vite le moyen de monétiser ces nouveaux pouvoirs économiques. Et, qu’à partir de ce moment, chacun voudrait se positionner rapidement dans ce nouveau marché des plus lucratifs. En effet, selon le Winterberry Group, dès 2012, les investissements des entrepreneurs indépendants et des PME dans les médias sociaux représenteront plus de 840 millions de dollars.

«IL N’Y A PAS D’EXPERTS EN MÉDIAS SOCIAUX» DIXIT TIM BAKER 

Dans le contexte actuel des médias sociaux, la monétisation de ce nouveau pouvoir économique attribué aux influenceurs représente donc un nouvel enjeu professionnel majeur, qui interpelle déjà, on s’en doute, plusieurs spécialistes. Dans un billet récent, où je reprenais exactement le même titre : «Il n’y a pas d’experts en médias sociaux», je commentais cette citation de Tim Baker, selon mon propre point de vue, tout en me positionnant (d’avance) face au nouveau débat que ça ne manquera pas de soulever.   

« Ce qui me motive vraiment, c'est de pouvoir partager mes observations; celles d'un internaute à l'affût, d'un consomm'acteur avisé, qui scrute continuellement la toile à la recherche du meilleur plan. Les observations d'un professionnel des médias sociaux et de la culture numérique qui cherche aussi sans cesse à mieux comprendre les nouvelles applications du Web, dans un contexte pratique. Celles d'un explorateur, d'un chercheur, en quête perpétuelle des meilleures pratiques des médias sociaux et de la nouvelle science d'Internet.  Celles d'un véritable passionné des nouveaux médias qui n'aspire, en bout de ligne, qu'à partager aussi souvent que possible ses découvertes avec le plus grand nombre de passionnés, comme lui. »

Aujourd’hui, j’éprouve beaucoup plus de satisfactions à savoir que mes compétences pourront profiter éventuellement à d’autres professionnels des médias sociaux,  pour faire avancer la nouvelle science du Web…

COMMENT ÉVALUER LES INFLUENCEURS DU WEB 2.0

  

À travers la blogosphère, le phénomène des influenceurs n’a jamais cessé d’alimenter les fils RSS et autres agrégateurs de contenus, comme iGoogle ou Netvibes. Au cours des dernières semaines, on a d’abord commencé par relayer un premier article, qui proposait une méthode de calcul de l’influence en ligne ; 9 Point Social Media Expert Evaluation, (de Chris Kieff (1GoodReason)). Une grille presqu’essentiellement basée sur l’importance d’une présence quantitative dans les médias sociaux, et qui a suscité beaucoup de réactions dès sa parution.

Aussitôt, on s’est mis à retweeter un autre billet, Seeking Influence, paru celui-là dans The Economist, et, qui affirmait au contraire que la popularité sur les médias sociaux n’équivaut pas nécessairement à une grande influence dans les réseaux. Puis, une jeune blogueuse de la région de Québec (Etolane) a remis en question cette grille sur son blogue Vol de mots : Être ou ne pas être expert en médias sociaux. Il n’en fallait pas plus pour qu’on relance le débat, en relayant un nouvel article de Mark Schaefer, dans BusinessesGrow : Get Ready ! Social Scoring Will Change Your Life.

LA MONÉTISATION DES INFLUENCEURS

 Dans son billet, l’auteur de Knoxville (TN) va plus loin, et soulève des exemples de promotions (et de monétisations) basées sur le niveau d’influence des utilisateurs :

·       Le Palm’s Hotel – Las Vegas -  propose déjà le Klout Klub, qui permet aux influenceurs reconnus d’obtenir certains privilèges lors des réservations,

·       Virgin Airlines offre des tarifs spéciaux, pour de nouveaux itinéraires, aux plus grands influenceurs sur Twitter. Une première promotion au printemps, a déjà généré plus de 4 600 tweets, et résulté à plus de 7,4 millions d’impressions, et une couverture aussi importante que des sites comme le L.A. Times et CNN Money.

Il soutient notamment que le social score va vite devenir un critère de base dans l’embauche des spécialistes et des marketeurs du Web 2.0. En se basant sur le fait qu’une image de marque solide se bâtit d’abord à travers une forte influence sociale, il soulève l’importance de ces nouveaux enjeux, tout en mettant en garde contre les joueurs et les imposteurs qui ne manqueront pas de se pointer.  Il prédit, en terminant que la plus belle opportunité d’affaires pour les influenceurs se trouvera justement dans le coaching Klout auprès des entrepreneurs indépendants et des chefs de PME.

EMPIRE AVENUE ET KLOUT ; LA COTE DES INFLUENCEURS

Pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec ces nouvelles plateformes d’évaluation, ces deux sites sont en voies de devenir les bases d’une nouvelle échelle d’évaluation des compétences. Alors qu’Empire Avenue repose encore davantage sur les principes d’un jeu boursier, Klout semble connaître un boom de popularité chez les professionnels du e-marketing et du Web 2.0 en entreprises. Chacune de ces méthodes d’analyse reste encore à peaufiner pour atteindre vraiment ses objectifs, mais déjà, les bases sont jetées pour une grille d’analyse. Tandis qu’Empire Avenue évalue les influenceurs selon leurs activités en ligne, en leur attribuant une cote boursière, Klout se base sur plus de 35 variables, dans trois catégories, pour estimer l’influence globale des internautes :

KLOUT SCORE : l’influence globale, selon les activités en ligne (sur une échelle de 1 à 100), et basée sur les trois critères suivants :

·       True Reach : la taille de l’audience engagée de l’influenceur, basée sur les amis et followers qui le suivent régulièrement, et qui commente ses messages,

·      Amplification Score : la probabilité (sur une échelle de 1 à 100) que les messages de l’influenceur génèrent de l’action enligne (retweets, messages, appréciations et commentaires),

·      Network Score : indique le niveau d’influence (sur une échelle de 1 à 100) de l’audience engagée de l’influenceur,

 Après avoir saisi quelques principes de base sur Empire Avenue, j’ai multiplié les transactions, et fait grimper rapidement le prix de mes actions à près de 40e. Voici mes résultats détaillés (en anglais) en date du 25 novembre 2010 :

SKRYBB – RAYMOND MORIN

Share price : 39.07e (+0.430) – Yesterday's Range : 37.968 – 38.646 

Shareholders : 44 – Share's Outstanding: 5052 (50.520%)

Portfolio Count : 41 – Portfolio value : 106,804.986 – Portfolio change : + 1,488.00

Dividends (weekly avg.) : 4,581/day – 0.46/share 

Sur KLOUT, j'ai aussi vu ma cote globale bondir de 19 à 49 au cours de la dernières semaine. Voici mes résultats détaillés :

RAYMONDMORINV2

Klout score (overall online influence) : 49

Influence matrix (influence style and network) : Conversationalist

True reach (size of engaged audience) : 24 (446 Total Followers – 6% Follower Retweet) 

Amplification (likelihood that content will be acted unpon) : 24 (0.18 In/Outbound MSG Ratio)

Network (influence level of engaged audience) : 61 (0.7 Follower/Follow Ratio)

LE JEU DE LA COMPARAISON

Avec Empire Avenue et Klout, je me suis vite laissé embarquer dans le jeu. J'ai voulu savoir où je me situais dans l'échelle des influenceurs des médias sociaux au Québec, et j’ai recensé les 100 plus importants influenceurs tels que recensés par Klout. Finalement, avec mon Klout score, je me situe dans le milieu du peloton. Ce qui me semble pas si mal, surtout si je considère qu'avant la sortie de mon livre en mars dernier, j'étais complètement absent de la blogosphère…  

En dressant la liste des 25 plus importants influenceurs, j'ai réalisé que plus de la moitié bénéficie d'une plateforme médiatique qui leur permet de rejoindre un plus large auditoire. On doit donc relativiser les résultats. Cependant, le tableau représente assez bien la réalité de la blogosphère au Québec. 

À vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent… Et, surtout, n’hésitez pas à commenter. C’est ce qui nous permettra tous de mieux estimer ce qu’on pourra en retirer. En attendant, voici la liste des 100 plus importants influenceurs du Web 2.0 en entreprises, selon le Klout Score. Si vous n'apparaissez pas sur cette liste, n'hésitez pas à me contacter pour me le signaler. J'incluerai votre résultat dans la prochaine liste. 

1 - TOP 25 DES INFLUENCEURS DU WEB 2.0 EN ENTREPRISES (francophones)

KLOUT – 21 au 23 NOVEMBRE 2010 (selon Klout score)

Nom utilisateur (Twitter)    Klout score   True reach     Amplification          Network             

1 – guglielminetti                70                   3K                   56                             74
2 – michelleblanc               67                   4K                   54                             70
3 – bdescary                       65                 13K                   42                             72
4 – patdion                          65                   2K                   49                             71
5 - laurentlasalle                65                 411                   47                             72
6 – Louis_Grenier              65                   43                   50                             73
7 – ginades                         63                   2K                   44                             68
8 – PhilippeMartin             62                   2K                   39                             72
9 – NicolasRoberge          62                   2K                   47                             66
10 – LucDupont                  62                   2K                   39                             66
11 – MarioAsselin              62                   1K                   45                             67
12 – DanyPaquin               61                 671                   46                             63
13 – e_veilleur                    61                 324                   41                             67
14 – PierreLucLemay        61                 262                   43                             65
15 – JeanBoileau               61                 131                   44                             66
16 - DominicArpin             59                 21K                   39                             60
17 – KimAuclair                  59                 968                   40                             64
18 – DominicDesbiens     59                 124                   33                             64
19 – NathalieCollard         58                 682                   38                            64
20 – AlexBoileau                58                   14                   38                            63
21 – DianeBourque           57                 254                   33                            75
22 – MindSix                       57                 138                   38                            64
23 - guillaumebrunet        56                 382                   35                            82
24 - Philippefehmiu           56                  2K                   35                            60
25 – martinlessard              56                448                   34                            62
 
**************************************************************************************************
 
2 – TOP 50 DES INFLUENCEURS DU WEB 2.0 EN ENTREPRISES (francophones) (26 à 50)
 
KLOUT – 21 au 23 NOVEMBRE 2010 (selon Klout score)

Nom utilisateur (Twitter)          Klout score   True reach     Amplification          Network             

26 – Dboudreau                         56                      20                  37                             62
 
27 – Cindy Rivard                     55                    626                  34                             61
 
28 – Mariejugag                         55                      2K                 36                             60
 
29 – Sebprovencher                 54                     1K                   33                             61
 
30 – sgrandmaison                   54                    923                  35                             56
 
31- dioplr                                    54                   606                   33                             62
 
32 – carlcharest                         54                    464                  33                             61
 
33 - jfcodere                               53                    411                   28                            62
 
34 - jacqueswarren                  53                    330                   34                            59
 
35 – diane_berard                     53                    248                   34                           60
 
36 – francoischarron                52                    960                   30                             54
 
37 - KarineMiron                       52                    465                   29                             59
 
38 – PierreBellerose                52                    194                   33                             57
 
39 – orenoque                            51                     1K                    30                             52
 
40 – Nathalie101                       51                   111                    32                              50
 
41 - joplam                                 51                     90                    30                              59
 
42 – etiennechabot                   50                     1K                    28                             58
 
43 – zelaurent                            50                     1K                    29                             52
 
44 – Marketinehoude               50                    929                    29                             57
 
45 – olivierzara                          50                    630                    25                             59
 
46 – amicalmant                        50                    423                    30                             55
 
47- KhaledElHage                   50                    107                     27                            60
 
48 – supergilbys                        49                   626                     25                             57
 
49 – palalonde                            49                   261                     27                             51
 
50 – RaymondMorinV2            49                      24                    24                              61


**************************************************************************************************

3 – TOP 75 DES INFLUENCEURS DU WEB 2.0 EN ENTREPRISES (francophones) (51 à 75)

KLOUT – 21 au 23 NOVEMBRE 2010 (selon Klout score)

Nom utilisateur (Twitter)        Klout score   True reach     Amplification          Network

51 - sylvaincarle                    49                    8                    29                              55

52 – SusanneMartel             49                     9                    29                              59

53 – annedarche                    48                 626                   26                              54

54 – matyasgabor                 48                 530                   24                              55

55 – Julie_horn                      48                 211                   26                              57

56 – fdlaramee                      48                 153                    24                              52

57 - mcken                            48                 115                    24                              56

58 – pgmartin                        47                 257                    25                              55

59 – sdeclomesnil                47                 254                    25                              54

60 – Intelegia                         46                 238                    46                               56

61 – alizerh                            46                 266                    23                               53

62 – Emergent007               46                  1K                     26                               49

63 – ericbaillargeon            45                  1K                     26                               46

64 – missberlinger              45                310                     19                               58

65 – ChristianMasson        45                115                     21                               57

66 – Wuxia                            45                282                      23                               54

67 – PatrickHamel25         45                  92                      24                               54

68 – DavidMTL                     44                389                      21                               52

69 – juliebenoit                    44                216                      35                               54

70- marcpoulin                  44                213                      22                               51

71 – FTHINK                        44                151                      23                               52

72 – JeanGosselin            44                     6                      22                               52

73 – geoffroigaron             43               668                      19                               55

74 – sebrodrigue                43                 78                      20                               55

75 – claudepeloquin          42               326                      22                               45

****************************************************************************************************

TOP 100 DES INFLUENCEURS DU WEB 2.0 EN ENTREPRISES (francophones) (76 à 100)

KLOUT – 21 au 23 NOVEMBRE 2010 (selon Klout score)

Nom utilisateur (Twitter)    Klout score   True reach     Amplification          Network 

76 – yveshache                    42                   123                 22                             48

77 – jfrenaud                         42                     54                 21                              50

78 – PierreFraser                 41                   670                 20                             50

79 – vezart                             41                   666                 19                             45

80 – AndresRestrepo          41                   139                 19                             49

81 – boutotcom                     40                   218                 19                             49

82 – Titaninteractif               40                     48                 20                             40

83 – msullivan                       39                   275                 20                             47

84 – cguy                                39                     81                 20                             45

85 – nathalieberger              39                     80                 19                             36

86 – simon_dit                       38                   250                 18                             46

87 – KavenBrassard            38                   116                 17                             49

88 – ChristianRoy                 38                      75                 17                             48

89 – nadmercure                   37                   267                 17                             45

90 – PhilippeBonneau          37                   201                 17                             51

91 – Ywilliams                        37                   189                 15                             49

92 – jeffpoulin                        37                    166                 17                             45

93 – LouisCossette              36                    375                 16                             48

94 - CedricFontaine            36                    296                 16                             42

95 – FrancoisNeron             36                      25                 17                             45

96 – Vallier Lapierre            36                    266                 20                            10

97 – arnaudgranata             36                    119                 14                            47

98 – MBDesrosiers             35                       52                 16                            46

99 – JosyMasse                  34                     106                 14                            44

100 – dianenadeau             34                     434                 16                            40


 

4

MATIÈRES À TWEETER! – Dimanche, le 21 novembre 2010

posted by Raymond Morin on Dimanche, novembre 21st 2010

MATIÈRES À TWEETER – Semaine du 14 au 20 novembre 2010

Suite au succès de mes tweets et retweets, j’ai décidé de vous présenter un nouvel espace de blogue. Axé essentiellement sur la culture numérique, les médias sociaux et les nouvelles tendances de e-marketing, Matières à tweeter vous proposera à tous les dimanches mes 10 tweets ou retweets les plus significatifs de la semaine. Des analyses, des études et des dossiers de fond, glanés à gauche et à droite à travers les médias sociaux, signés souvent par les plus éminents influenceurs de la toile. Des contenus intéressants et pertinents qui suscitent matières à réflexion! N’hésitez pas à nous faire partager vos commentaires. Bonne lecture!  

TENDANCES 2011 : 10 tendances à surveiller à travers les médias sociaux et le Web 2.0 (1ère parution : le 6 juin 2010) http://bit.ly/99InaS vendredi à 15:20 via TweetDeck   ·

RT @reyt: Facebook et les marques: 49% des utilisateurs sont devenus fans suite à la recommandation d'un ami – http://bit.ly/cbH3ct vendredi à 11:48 via TweetDec 

RT @hweytens: Quel est le meilleur moment pour tweeter ? http://bit.ly/adS35d #Twitter Données intéressantes via @jfruiz vendredi à 07:04 via TweetDeck

RT @FMcommunitys: A lire –> Revue de web #6 – Révolution numérique et sociologique http://bit.ly/d66PUf A partager! #tendances vendredi à 06:20 via TweetDeck  

RT @psst_: TENDANCES = Vers la société de consommation ajustée via @Trend Observer http://bit.ly/cfGDfq Analyse très intéressante #tendances vendredi à 05:01 via TweetDeck   ·

RT @tools_marketing: Les 3 principaux freins à l’adoption des médias sociaux par les entreprises http://bit.ly/9Uoi0Q via @cdeniaud jeudi à 16:05 via TweetDeck   ·

BILLET : Il n’y a pas d’experts en médias sociaux – dixit Tim Baker (dans le Journal Les Affaires) http://bit.ly/ddVMHU  jeudi à 14:59 

RT @AndresRestrepo Facebook comme thermomètre des tendances sociales ? http://bit.ly/9IilVE Analyse très intéressante #stats médias sociaux 17 novembre, à 10:20 via TweetDeck    

RT @UQO Les 6 typologies d'internautes http://ht.ly/3awaB via @duboissetb @cdeniaud Tres interessante analyse. À lire et partager. 16 novembre, à 11:03 via TweetDeck    

RT @alizerh: Prospérer grâce à Linkedin – un beau dossier de @lesaffairescom http://bit.ly/9FevyR Réseautage professionnel + recrutement RH 16 novembre, à 10:07 via TweetDeck  

****************************************************************************************

TWEETS ET RETWEETS –  BONUS

RT @Arcade Fire – The Suburbs | A video by Spike Jonze … Superb, beautifull!!! Enjoy … ; ) … http://youtu.be/HklplrJxEOY via @DavidLaHaye vendredi à 11:35 via TweetDeck  

RT @FeaturedArtists – Peter Gabriel soutient la neutralité Internet – http://bit.ly/dsJIYm #netneutrality via @Jean-Robert Bisaillon  vendredi à 08:46 via TweetDeck   · 

RT @FrancisBelime: RT @TCFR: Lancement de Widoobiz, la radio des #entrepreneurs http://tinyurl.com/32k477z #biz A suivre. Merci. vendredi à 07:36 via TweetDeck  

RT @NathalieCollard RT @AlexBoileau Lancement d'un observatoire sur médias sociaux à l'Université de Laval http://bit.ly/dwlIrO vendredi à 09:10 via TweetDeck   · 

 

Vidéo : Aurore d'automne au Lac Hénault – sur YouTube http://youtu.be/jQUHparLTXc Filmé au Chalet Havre de paix. Bon visionnement! 16 novembre, à 09:40 via TweetDeck  

6

Billet : Il n’y a pas d’experts en médias sociaux

posted by Raymond Morin on Lundi, novembre 15th 2010

BILLET

«IL N’Y A PAS D’EXPERTS EN MÉDIAS SOCIAUX» – DIXIT TIM BAKER

Au cours des dernières semaines, la profession de consultant en médias sociaux en a fait jaser plusieurs. En 2012, les entreprises auront plus que doublé leurs investissements dans les médias sociaux, représentant un nouveau marché de plus de 840 millions de dollars1. On comprend que certains se montrent plutôt chatouilleux sur la question. 

  Aussi, en feuilletant l’encart du Salon du Livre de Montréal (dans La Presse du Week-end), j’ai eu la surprise de découvrir que mon éditeur offre des «consultations gratuites» avec ses «auteurs-experts» durant les séances de dédicaces auxquelles je participerai… Je ne m’attendais pas à ça, et je vous avoue que ça suscite un certain malaise. Ce n'est pas tant pour la consultation gratuite que pour l'appellation d'«expert»…

Soyons clairs, je n’ai jamais prétendu être un «expert» des médias sociaux, bien au contraire. Par ailleurs, je ne connais encore personne qui puisse vraiment prétendre à ce titre. Comme la plupart des internautes actifs, je surfe d’une découverte à l’autre, et j’expérimente d’une application à l’autre. À la vitesse accélérée qu’émergent les nouvelles applications et les nouveaux outils du Web, il faudrait effectuer une veille technologique de 24 heures sur 24 pour rester sur la vague.

 En fait, le seul titre que j’ose revendiquer est celui d’auteur, observateur et vulgarisateur des médias sociaux. Paru récemment dans le journal Les Affaires (13 au 19 nov. 2010), le billet de Martine Turenne résume d'ailleurs parfaitement mon point de vue à ce sujet. La journaliste y cite Tim Baker (CEO FD Kinesis) qui affirme «Il n’y a pas d’experts en médias sociaux». Un avis que semblent partager plusieurs spécialistes ; ce n’est qu’après 15-20 ans d’expériences sur le terrain, en première ligne, que l’on pourrait vraiment déterminer  si un professionnel a atteint un certain niveau d’expertise. Et, pourtant, même s'il n'a jamais enseigné à l'université, ça n'aura jamais empêché le Prof Séguin de faire rayonner les sciences auprès d'un très large public…

 

Personnellement, j’ai choisi de laisser ce débat aux autres. Même si j’œuvre dans ce domaine depuis plus d’une génération, j’ai toujours opté pour une approche généraliste, avec une vision élargie, à 360 degrés, du phénomène social qu’est vite devenu Internet. Et, si je me fie aux commentaires reçus, c’est ce que semblent aussi rechercher une grande majorité d’entrepreneurs indépendants et de dirigeants de PME. Avant d’embarquer dans le train, et de se tourner vers les experts et les spécialistes, ils veulent d’abord se faire une meilleure idée des enjeux, et se dresser un portrait plus global du phénomène, pour ensuite mieux prendre les décisions qui s’imposeront.

 

Depuis le début, en évoluant à travers la faune des pseudo gurus, et autres papesses du Web 2.0, je me suis toujours considéré à part, un peu comme un électron libre qui ne se rattache à aucune école. Aujourd'hui encore, je préfère intervenir en tant que communicateur-vulgarisateur de la nouvelle science du Web, un peu à l’instar du prof, qui n'aura toujours cherché qu’à transmettre sa passion aux intéresssé(e)s.

Dans l'écosystème du Web, je me considère comme un observateur privilégié des médias sociaux et de la culture numérique, qui témoigne de ses propres expériences, pour tenter de cerner les meilleures pratiques du Web en entreprises. Un peu comme un pharmacien, ou un médecin généraliste, à qui on va demander de diagnostiquer une situation, et de prescrire une solution, avant de référer le cas à un spécialiste, pour un traitement plus en profondeur si nécessaire.

 En utilisant un langage simple, et facile à comprendre, je cherche à synthétiser et vulgariser les nouvelles notions du Web 2.0 et des médias sociaux, pour aider les entrepreneurs à mieux saisir les enjeux de l’ère numérique. M’adressant autant au travailleurs autonomes qu’aux chefs d’entreprises ou d’organisations, je décris les nouvelles applications du Web dans un contexte professionnel, qui dépasse largement l’aspect ludique des réseaux sociaux. Avec des mises en situation et des exemples concrets, je m’efforce d’apporter une vision globale du phénomène des médias sociaux. C’est ce qui ressort toujours de mes ouvrages.

 Avec mon premier livre ; «Culture Web à la portée des PME»2, je décrivais les avantages qu’apportaient déjà les premiers outils du Web, il y a près d'une dizaine d'années. Une décennie plus tard, je poursuis dans la même veine en décrivant les nouvelles applications du Web 2.0 en entreprises, avec le nouveau guide «Comment entreprendre le virage 2.0»3. Dans le même esprit, mon prochain bouquin, qui paraîtra au printemps 2011, traitera notamment des nouveaux outils émergents du Web 2.0, et des nouvelles tendances du marketing avec le web mobile.

Au cours des quinze dernières années, entre les deux ouvrages, je n’ai jamais cessé d’accompagner de nombreux entrepreneurs et nombreuses organisations dans leur virage vers le Web social (ou communautaire). Aujourd’hui, les ateliers de formation d’initiation ou d’optimisation des médias sociaux que je propose aux professionnels, tout comme les sessions de coaching plus personnalisés que j’offre aux entrepreneurs, sont développés autour de ces nouvelles notions, et véhiculées à travers mes ouvrages et mes écrits.

  

Ce qui me motive vraiment, c'est de pouvoir partager mes observations ; celles d'un internaute à l'affût, d'un consomm'acteur avisé, qui scrute continuellement la toile à la recherche du meilleur plan. Les observations d'un professionnel des médias sociaux et de la culture numérique qui cherche sans cesse à mieux comprendre les nouvelles applications du Web, dans un contexte pratique. Celles d'un explorateur, d'un chercheur, en quête perpétuelle des meilleures pratiques des médias sociaux et de la nouvelle science d'Internet. Celles d'un véritable passionné des nouveaux médias qui n'aspire, en bout de ligne, qu'à partager aussi souvent que possible ses découvertes au plus grand nombre de professionnels.

Alors, en terminant, je vous souhaite une bonne lecture de mes Tweets et retweets d’automne (1ère partie), et je vous invite à venir me rencontrer au Salon du Livre de Montréal, le vendredi 19 novembre :

-       de 18 h. 30 à 19 h.30 : au kiosque 466 (Éditions Transcontinental), pour une séance de dédicaces

-       de 19 h. 30 à 19 h.55 : à la Grande Place, pour une table ronde : Médias sociaux : les nouveaux outils émergents du Web 2.0, avec Dominic Arpin et Patrick Dion. Une discussion animée par Bruno Guglielminetti.

Au plaisir de vous y rencontrer,

Raymond Morin

1 -  Selon une récente étude du Winterberry Group.

2 –  Paru en septembre 2001, aux Éditions du Groupe Électrogène (Le Lien Multimédia))

3 – Paru en mars 2010, aux Éditions Transcontinental (Collection Entreprendre), en collaboration avec la Fondation de l’entrepreneurship du Québec.